Comment bien choisir un Lave Linge? [Guide 2020]

150
Quels sont les meilleurs lave-linge ?

Guide d’achat lave-linge
Bien choisir son lave-linge (frontal, top et lave-sèche-linge), critères de sélection, tests, conseils et entretien

Frontal ou Top, quel type de Lave-linge choisir ?

Si vous ne savez pas encore lequel du lave-linge à chargement frontal ou du lave-linge à chargement par-dessus vous allez choisir, voici ce que vous devez savoir :

Lave-linge frontal contre lave-linge par dessus, Lequel des deux est le meilleur ?

Les grandes différences
D’abord une question d’espace – La première chose à faire avant l’achat d’un lave-linge est de déterminer l’espace dont vous disposez et choisir le type de machine s’intègre le mieux. Ce critère dictera plus que tout autre votre choix sur l’une de ces deux catégories possibles : lave-linge frontal ou un lave-linge Top?
Les machines à chargement Top sont plus compactes (40 cm de largeur en moyenne) et s’intègrent aisément dans les petits espaces. Il faut s’assurer d’avoir suffisamment de hauteur pour ouvrir la porte facilement et penser qu’on ne peut rien poser dessus. Les lave-linge à chargement par l’avant sont généralement volumineux (60 cm de largeur en moyenne) et nécessitent suffisamment de recul pour ouvrir le hublot. Ils peuvent être encastrés sous un plan de travail, intégrés dans un meuble de cuisine ou même supporter un sèche-linge frontal.

Puis une question de performances – Le lave-linge top a longtemps eu les faveurs des français grâce à son prix raisonnable et son faible encombrement. Il ne représente aujourd’hui plus qu’ ⅓ du marché des lave-linge en France. Les lave-linge frontaux, également appelés lave-linge hublot, sont désormais plébiscités par les consommateurs. Ils sont plus efficients et plus doux avec les vêtements. Ils consomment aussi moins d’eau et d’énergie que leurs homologues à chargement supérieur.

Notre recommandation – Si vous avez une configuration suffisamment d’espace pour intégrer un lave-linge à chargement frontal dans votre logement, nous vous recommandons sans aucune hésitation ce type d’appareil.

Quel est le Meilleur Lave-linge Frontal ?

Le lave-linge frontal représente 67% du marché, une part en constante progression qui se fait au dépend du chargement au-dessus. Il se caractérise par ses hautes performances, ses dimensions et une capacité de charge supérieures à celles de son homologue à chargement supérieur (lien). Bien qu’il soit plus encombrant, il présente l’avantage de pouvoir être glissé sous un plan de travail ou intégré dans un meuble.

Il est fait pour vous si vous cherchez :
+ le meilleur au nettoyage et à l’essorage
+ une faible consommation d’eau et d’électricité
+ un apparel encastrable


Il n’est pas fait pour vous si vous :
– ne voulez pas vous pencher le charger
– avez peu d’espace en largeur
– voulez éviter la détérioration par surcharge

Samsung AddWash WW90K6414QW
Après avoir scruté à la loupe de nombreux modèles, le lave-linge Samsung AddWash nous apparaît être le meilleur lave-linge à chargement frontal actuellement disponible. Cet appareil d’une capacité de 9 kg offre tout ce que l’on peut attendre d’un bon lave-linge : des résultats de nettoyage indiscutables, une faible consommation d’eau et d’énergie et des fonctionnalités innovantes pour un réel confort d’utilisation. Il se distingue notamment par le système AddWash qui permet d’ajouter du linge à tout moment pendant le cycle de nettoyage et par son moteur à aimant permanent “Digital Inverter” qui limite le niveau sonore et offre une plus longue durée de vie.

Quel est le Meilleur Lave-linge Top ?

Les machines à laver à chargement par-dessus ont longtemps dominées le marché français mais ne représente plus aujourd’hui que 25% du secteur. Grâce à leur faible largeur (entre 40 et 46 cm) et de ne pas avoir à se baisser. Elles se glissent facilement dans un placard de salle de bain ou à côté d’un lavabo. Son chargement par le haut permet de remplir et vider le tambour sans se baisser.

Il est fait pour vous si vous cherchez :
+ Une ouverture pratique par le haut
+ un faible encombrement au sol (petit espace)
+


Il n’est pas fait pour vous si vous :
– voulez faire des économies d’eau
– voulez placer quelque chose dessus
– êtes une famille nombreuse

L’alternative, le Lave-sèche-linge

Le lave-linge séchant propose généralement toutes les fonctionnalités, programmes et modes des lave-linge et des sèche-linge pour un soin du linge complet. L’aspect pratique de cet appareil 2 en 1 semble évident car il peut laver ET sécher sans intervention de votre part. Si vous avez un espace vraiment limité optez pour une machine à laver qui fait également sèche-linge : un lave-sèche-linge.

Il est fait pour vous si vous cherchez :
+ Un faible encombrement (idéal petit espace)
+ une machine 2 en 1
+ efficacité au lavage


Il n’est pas fait pour vous si vous :
– souhaitez faire des économies d’eau
– n’appréciez pas son cycle de séchage long
– aimez les mêmes capacités de lavage et séchage

Les critères de sélection d’un bon Lave-linge

De nombreux paramètres sont à prendre en compte avant d’acheter votre machine. Les connaître vous aidera à faire votre choix avec assurance. Selon votre profil vous pouvez privilégiez le prix, la capacité de charge, les performances énergétiques ou encore la durabilité.

Performances de lavage

Les meilleures machines à laver éliminent tâches et odeurs avec.

Rinçage et essorage

La vitesse d’essorage est un critère important. Elle permet d’extraire l’eau des fibres du linge.

La consommation énergétique

Depuis 1992, une norme oblige les fabricants à communiquer les performances énergétiques et donne lieu à l’étiquette énergie. Grâce à une efficacité accrue, la consommation moyenne d’électricité d’un lave-linge d’un foyer français a baissé de 45% entre 2008 et 2018 et représente aujourd’hui 92 kWh/an. 

En octobre 2019, la Commission européenne a enfoncer le clou avec une série de dix mesures en matière d’écoconception visant à réduire l’empreinte carbone et la facture énergétique des consommateurs. Selon le site officiel de l’Union Européenne, choisir un lave-linge plus économe en énergie permet d’économiser 250 euros sur la durée de vie du produit. Il faut également prendre conscience que plus la durée de vie d’un lave-linge est longue et moins il a d’impact sur l’environnement car il évite la production d’un nouvel appareil trop rapidement (matières premières, énergie de fab et transport, …). 

Le niveau sonore

Ce critère n’est pas prioritaire pour l’immense majorité des consommateurs et il a joué un rôle mineur dans notre choix du meilleur lave-linge. La fiche technique d’un lave-linge indique désormais 2 niveaux sonore, celui de la machine pendant le cycle de lavage et l’autre pendant le cycle d’essorage. C’est ce dernier chiffre que l’on retient car c’est l’étape la plus bruyante. Le niveau de bruit indiqué est mesuré en décibels (dB) à la vitesse de lavage ou d’essorage maximum.

Le prix

Après avoir comparé les modèles et ciblé la gamme de produits qui vous convient, le point le plus important dans l’acte d’achat reste bien entendu le prix. Depuis une dizaine d’année, le prix des lave-linge n’a cessé de baisser avec une fourchette allant de 199€ pour l’entrée de gamme à 2 000€ pour le plus cher. Le marché des lave-linge est particulièrement concurrentiel et les marques de distributeur sont en constante progression (comme Selecline de Auchan, Carrefour Home ou Proline de Darty). Le prix moyen constaté par le Gifam (Groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils d’équipement ménager) est passé sous la barre des 400€. Pour notre part, nous sommes sensible à la qualité et pensons qu’il vaut mieux acheter un lave-linge qui dure 20 ans qu’un modèle moins cher mais qui ne dure que 5 ans et qu’il faudra remplacer 4 fois.

La capacité de charge

Les lave-linge proposant une capacité de 5 kilos sont destinés aux personnes seules tandis que les machines offrant une capacité de 10 kilos satisferont les besoins d’une famille. Ces chiffres indicatifs valent pour des linges secs en coton et varie selon les textiles. Pour les linges fragiles comme les textiles synthétiques, la capacité maximale est 2 fois moins élevée. 

Notez également que tous les lave-linge n’ajustent pas forcément leur consommation d’eau et d’énergie à la quantité de linge chargée. Dans certains cas, placer 1 kg dans une machine disposant d’une capacité de 10 kg de linge ne sera pas plus économique qu’une machine tournant à plein.

Fonctionnalités et ergonomie

plusieurs critères sont pris en compte à commencer par le chargement et le déchargement du linge > facilité d’ouverture et de fermeture de la porte
bac à lessive > facilité d’ouverture et de remplissage des compartiments, lisibilité des compartiments.
Ergonomie des commandes > les molettes et boutons, présence d’un écran digital et lisibilité, facilité d’usage

Le suivi du lavage avec contrôle d’avancement du programme, durée restante du cycle
Entretien> nettoyage du joint du hublot, démontage et nettoyage du bac à produits et facilité de nettoyage du filtre de vidange.

Pouvoir ajouter du linge pendant le cycle

Home Connect, l’appliaction mobile Bosch Electroménager

 Durée de vie et réparabillité

Un bon lave-linge est un lave-linge qui ne tombe pas en panne mais un jour ou l’autre cela finira bien par arriver. Si la panne survient après l’expiration de la garantie il est peut-être possible de la réparer. Dans ce cas, il est préférable d’avoir investi dans une machine facilement démontable et réparable. Il existe des labels environnementaux qui vous permettent d’identifier les produits réparables et une série de normes adoptées par l’Union Européenne en 2019 impose de nouvelles obligations aux fabricants sur la réparabillité et la recyclabilité des appareils, pour améliorer leur durée de vie. Les fabricants ont notamment l’obligation de mettre à disposition des pièces de rechange entre 7 et 10 ans après l’achat.

Certains composants tombent plus souvent en panne que d’autres. La première cause de panne d’un lave-linge est liée à l’obstruction de la pompe à vidange qui représente 20% des dysfonctionnements. Ce problème est lié à un mauvais entretien et dans ce cas il suffit de nettoyer la pièce ou dans de rare cas de la remplacer si elle est cassée. Le second type de panne est lié à la carte électronique, une pièce qui permet d’interagir avec le lave-linge (interface utilisateur, choix des programmes, …). Elle survient le plus souvent à cause d’une tension électrique fluctuante, soit que la qualité du raccordement au réseau est mauvais, soit que le tambour est trop rempli nécessitant une augmentation de la tension. Le remplacement d’une carte électronique coûte en moyenne 200 €. Le fabricant allemand Miele par exemple produit lui-même ses cartes électroniques. Ce sont les plus chers à remplacer mais aussi les plus fiables. Enfin les deux pannes les plus difficiles (et les plus coûteuses) à réparer sont liées aux roulements en acier et aux charbons moteur. Elles obligent bien souvent à un nouvel achat.

D’après une enquête menée par l’association HOP (Halte à l’obsolescence programmée) en 2019 auprès de 900 utilisateurs, les 3 marques les plus durables sont dans l’ordre Miele, Brandt et Vedette. 

Garanties et service après-vente

Tous les appareils sont garantis 2 ans minimum, il s’agit de la garantie légale à laquelle peut s’ajouter une garantie commerciale (offerte ou payante selon les distributeurs) et une extension de garantie proposée par le fabricant pouvant aller jusqu’à 10 ans.

N’importe quelle machine peut tomber en panne mais certaines marques ont meilleur réputation que d’autres en matière de fiabilité et de services. Privilégiez une marque disposant d’une bonne qualité de service après-vente dotée d’un centre d’appel pouvant vous envoyer rapidement un technicien réparateur.


Comment fonctionne un lave-linge ?

Les dimensions, la qualité des matériaux, la conception des moteurs et les fonctionnalités des lave-linge peuvent varier selon leur marque, leur modèle ou leur prix mais ils fonctionnent tous invariablement selon le même principe.

Une machine à laver fonctionne à l’aide d’un “moteur” relié à un “agitateur” par l’intermédiaire d’une unité appelée “transmission”. Le moteur et la transmission se trouvent dans la partie inférieure de la machine, tandis que l’agitateur se situe au centre. Le système de transmission est similaire à celui d’une automobile en ce sens qu’il transmet la puissance du moteur et permet de modifier la vitesse ou la direction de l’agitateur comme il le ferait pour entraîner les roues d’une voiture. L’appareil utilise la force centrifuge pour éliminer autant d’eau que possible des vêtements. L’eau sale s’évacue par les petits trous de la cuve. Le moteur est également connecté à une pompe qui élimine l’eau de la cuve et la rejette par le tuyau de vidange.

Le lave-linge dispose d’un raccord d’eau froide (appelé «remplissage à froid») et les variations de température de l’eau reposent entièrement sur des éléments chauffants électriques internes.


Conseils et entretien d’un lave linge

Pour éviter les pannes et offrir une durée de vie plus longue à votre lave-linge, il faut respecter certaines consignes d’usage et d’entretien. Consultez également la notice d’utilisation qui accompagne votre appareil pour en connaitre toutes les spécificités.

Il faut tout d’abord s’assurer que rien ne traîne dans les poches (clef, pièce de monnaie, trombone) afin d’éviter l’obstruction et la dégradation du filtre à vidange, première cause de panne d’un lave-linge. Nettoyez régulièrement les filtres en fond de cuve.

Ensuite, veillez à ne pas bourrer le tambour de la machine au maximum. En respectant le poids à sec recommandé par le constructeur, vous éviterez les problèmes liés à la sur sollicitation du mécanisme du roulement du tambour d’une part et à la surtension de la carte électronique d’autre part. 

Utiliser plus de lessive que nécessaire ne lave pas mieux le linge; au contraire, les fibres seront moins bien rincés et les dépôts peuvent agresser les peaux sensibles. De plus, les fabricants alertent sur les effets négatifs de l’accumulation du surplus de lessive dans les machines a un effet corrosif qui dégrade le système de roulement et réduit leur durée de vie. Pensez à diluer la lessive avec de l’eau. 

Nettoyez régulièrement le tambour du lave-linge pour conserver toute son efficacité. Vous pouvez utiliser un programme auto-nettoyant qui élimine les moisissures et la saleté accumulées sans avoir à utiliser des produits chimique. Il s’appelle Eco Drum Clean chez Samsung, xxx. Les dépôts de calcaire dans la cuve s’éliminent avec un nettoyant machine. Vous pouvez également lancer un cycle à vide à haute température avec du vinaigre blanc.

Enfin, Nettoyer le joint caoutchouc de la porte avec un chiffon humide et un peu de nettoyant de façon à préserver leur élasticité. Enfin, laissez le hublot de la machine ouvert après usage pour aérer l’intérieur et éviter l’apparition de moisissure.


Optimisez la consommation d’énergie de votre lave-linge

Comme tout équipement électroménager domestique, le lave-linge consomme de l’énergie. Pour diminuer la quantité utilisée et donc réduire à la fois le montant de ses factures et l’impact sur l’environnement, quelques bons gestes suffisent.

Pour l’environnement, ayez les bons réflexes. La consommation d’énergie d’une machine à laver est liée en premier lieu au chauffage de l’eau. Le choix de la température pour un cycle de lavage est donc déterminant dans sa consommation électrique. Les études menées par différents instituts auprès des utilisateurs indiquent que les températures les plus fréquemment utilisées sont 30 °C et 40 °C. Les études démontrent que la plupart des lessives sont efficaces dès 20 °C, une température qui convient dans la plupart des cas. Réservez l’utilisation de cycles plus chauds au linge particulièrement sale ou taché de gras (30 °C et 40 °C) ainsi que pour le linge de maison et les vêtements de bébé pour éliminer les bactéries (60 °C et 90°C).

Choisissez une machine adaptée à vos besoins en ajustant la capacité du tambour en fonction de la taille de votre famille. Cette démarche vaut également pour le remplissage de la machine. En optimisant son remplissage vous diminuez le nombre de cycle de lavage tandis qu’une machine peu remplie consomme en proportion plus d’eau et d’énergie.

Enfin, augmentez la vitesse d’essorage afin de limiter d’autant la durée d’utilisation du sèche-linge bien plus énergivore. Si vous avez un jardin et qu’il fait beau, profitez-en pour étendre votre linge à l’extérieur, il bénéficie de l’oxygène actif qui débarrasse bactéries et mauvaises odeurs et les fibres des tissus restent intactes.


Des lavoirs au lave-linge connecté

L’invention du lave-linge et son évolution

Les lavandières et la bugadière
Jusqu’à la fin du XIXe siècle la lessive est considéré comme un rituel communautaire, laborieux et parfois festif à l’occasion de la Grande buée annuelle. Elle se fait en groupe, près d’un cours d’eau ou à un lavoir communal. Là, les lavandières,- armées d’un battoir en bois, d’une brosse, de cendres ou de lessive traditionnelle – s’exténuent de longues heures, le plus souvent les mains plongées dans l’eau froide -, jusqu’à ce que le linge soit impeccable. Les bonnes maisons emploient une bugadière chargée de faire la lessive à domicile en utilisant un bac, une jarre ou un cuveau.

La lessiveuse en fer
En s’appuyant sur le cuvier à projection mis au point au début du XIXe siècle par la manufacture de Jouy, François Proust invente la lessiveuse en zinc (1856). Le linge sale est placé dans une cuve au centre de laquelle se trouve un tube creux surmonté d’un champignon percé d’orifices qui permet de faire circuler l’eau portée à ébullition. Son utilisation se démocratise surtout à partir de 1889 à l’occasion de sa présentation à l’exposition Universelle de Paris. Grâce à cet appareil pratique, l’hygiène et la santé publique s’améliorent. Le linge ainsi bouillit est stérilisé et les lessives deviennent plus fréquentes. Cette solution intègre la plupart des foyers car son coût est bien moindre que les machines à laver commercialisées à la même époque.

Lessiveuse Au Planteur – Musées départementaux de la Haute-Saône.

Lessiveuse La Lavandière – Cosne-Cours-sur-Loire – Musée de la Loire

Fin du XVIIIe – Les toutes premières machines à laver
La première machine à laver est présentée dès 1766 par son inventeur, l’allemand Jacob Schäffer. Son système pose les bases fondamentales qui ne cesseront d’être améliorées par la suite : un cylindre rotatif traversé par de l’eau dans lequel on place le linge. Plusieurs modèles anglais sont brevetés avant 1800 dont les machines de Rogerson (1780), de Sidgier (1782) et de Beetham (1787). Mais ces machines coûtes cher et leur utilisation reste limitée. La technologie des machines à laver continue de progresser. Le tambour en bois cède sa place au tambour en métal qui permet d’utiliser de l’eau portée à ébullition; la rotation manuelle est remplacée par un moteur électrique pour des lavages plus efficaces.

Fin XIXe à début XXe – Les laves-linge modernes et électriques
Les laves-linge à vapeur apparaissent dans les années 1850. Leur coût et leurs dimensions les destinent à un usage strictement professionnel (hôtels, hôpitaux) tandis que les machines à laver pour particuliers sont encore activées à la main. Avec les recherches d’Edisson dans le domaine de l’électricité, les progrès industriels s’accélèrent. En 1910, la Hurley Machine Company de Chicago commercialise Thor, le tout premier lave-linge électrique. Un an plus tard F.L. Maytag et Upton Machine Co (aujourd’hui Whirlpool) proposent à leur tour des laves-linge électriques. Le développement de ce bien de consommation est fulgurant : en 1920 plus de 1 300 sociétés fabriquent des machines à laver et en 1928 les ventes de machines à laver électriques atteignent 913 000 unités, rien qu’aux États-Unis.

1930 à 1940 – L’automatisation en marche
Dans les années 1930, des améliorations sont apportées pour faciliter son emploi : le mécanisme est placé dans un meuble métallique et un soin tout particulier est apporté au raccordement électrique. En 1937, l’américain Bendix Home Appliances commercialise la première machine à laver entièrement automatique. Elle est raccordée à l’eau courante, dispose de 2 vitesses et d’une minuterie électromécaniques pour séquencer les processus de lavage. Dix ans plus tard, elle totalise 1 million de ventes. Les premières machines automatiques étaient pour la plupart installées dans des lavomatic ou dans des buanderies en sous-sol d’habitation.

Le « Boom » de l’après-guerre
L’après-guerre est une période de prospérité et correspond à l’accélération du développement des biens de consommation, notamment des machines à laver domestiques. Dans les années 1950, elles offrent une plus grande flexibilité dans le cycle de lavage avec l’ajout de la minuterie et du sélecteur de programme. En Europe, les machines automatiques s’imposent plus tardivement qu’aux USA. Si le constructeur allemand Miele commercialise ses premières machines automatiques en 1953, il faut attendre les années 1970 pour qu’elles s’imposent définitivement sur le marché. 

Les normes environnementales et l’efficacité énergétique 
Depuis la création de la machine à laver le linge, les économies d’énergie et l’utilisation rationnelle de l’eau n’ont jamais été une priorité. La mise en place en 1992 de l’étiquette-énergie change la donne et permet au consommateur de comparer les performances énergétiques des différents appareils. Les performances de lavage et d’essorage sont classées de A à G. L’efficacité devient alors un argument de vente et les fabricants proposent des modèles plus rigoureux et respectueux de l’environnement. Les nouvelles réglementations obligent également les fabricants à doter chaque lave-linge d’un filtre à eau usée.

Le lave-linge connecté et la maison intelligente
Tout au long des années 1990 et 2000, les laves-linge offrent toujours plus de fonctionnalités en intégrant toujours plus d’électronique, d’informatique. Au début des années 90, les fabricants équipent leurs machines haut de gamme de microcontrôleurs électronique en remplacement des minuteries électromécaniques. Ce système est à son tour remplacé par un écran tactile pour plus de confort. La première machine à laver grand public contrôlée par ordinateur apparaît en 1998 avec la SmartDrive du fabricant néo-zélandais Fisher & Paykel. Elle utilise un système qui détermine la taille de la charge et ajuste automatiquement le cycle de lavage.

En 2000, Dyson présente le CR 01 ContraRotator, un nouveau type de machine à laver équipé de deux cylindres rotatifs. Cette conception originale offre une meilleur qualité de lavage et un temps de cycle plus court mais la production est abandonnée en 2005.

L’innovation vient également d’Asie avec l’entreprise chinoise Haier qui développe une machine à laver fonctionnant sans lessive : la WasH2O. Certains modèles des fabricants coréens Samsung et LG permettent d’ajouter des articles après le début du cycle de lavage (addWash). 

Désormais les laves-linge sont connectés à la maison intelligente et peuvent être pilotés à distance au même titre que votre télévision, votre éclairage ou votre aspirateur-robot. Vous pouvez lancer une machine via un assistant vocale ou à distance avec une application mobile qui peut même vous suggérer automatiquement des cycles de lavages optimisés en fonction du type de textiles, couleurs et degré de salissure.

Sources
A Brief History of Washing Machines (« Une brève histoire des machines à laver »), thoughtco.com (Eng)
Washing Machine (La Machine à laver), Wikipedia (Eng)
History of laundry (« Histoire de la lessive »), OldAndInterresting.com (Eng)
Washing Machine (La Machine à laver), Encyclopedia.com (Eng)
La Maison Intelligente, Wikipedia
Page lave-linge du fabricant Samsung, Samsung.com/fr/
2 millions Women Walked Away From Washday, Magazine Life, 24 avril 1950 (Eng)
Encyclopedia of Modern Everyday Inventions, David John Cole (Eng)

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire!
Entrez votre nom ici