Comment bien choisir un Sèche-linge? [Guide 2020]

125
Guide d'achat de sèche-linge

Quel sèche-linge choisir? Vous trouverez la réponse dans notre guide d’achat mais avant toute chose, vous devez définir vos propres critères, ceux qui vous semblent être les plus importants, ceux qui s’accordent le mieux à votre style de vie et à vos besoins comme l’espace dont vous disposez, la quantité de linge à sécher ou encore l’importance que vous accordez à l’efficacité énergétique. Dans ce guide nous présentons les différences entre les 3 grandes familles de sèche-linge, leurs caractéristiques spécifiques, des conseils d’entretien, comment recycler son ancien appareil et un aperçu sur l’évolution de cet appareil finalement assez récent.
→ Voir tous les modèles de Sèche-linge disponibles

L’essentiel à savoir

Le marché des sèche-linge est segmenté en trois technologies qui offrent chacune leurs propres avantages et inconvénients. Les sèche-linge à pompe à chaleur sont les plus performants mais aussi les plus chers. Les sèche-linge à condensation sont les plus populaires car ils sont rapides et bon marché. Enfin, le sèche-linge à évacuation est un système en bout de course car il consomme beaucoup d’énergie.

En France, seulement 34 % des foyers possèdent un sèche-linge selon les chiffres 2018 de GIFAM (Groupement des Marques d’Appareils pour la Maison) contre 97% pour les lave-linge. Les marques Bosch, Miele, Whirlpool et Siemens sont les plus répandues. Les principaux problèmes techniques avec les sèche-linge concernent le séchage, les courroies et la porte.


Pompe à chaleur, condensation ou évacuation, quel système choisir?

Il existe 3 technologies différentes qui disposent chacune d’avantages et d’inconvénients. Le sèche-linge à pompe à chaleur est le plus efficient mais nécessite un budget important. Il ne cesse de gagner du terrain et représente aujourd’hui 37% du marché. Le sèche-linge à condensation offre de bons résultats pour un prix d’achat modéré. Il reste encore un solide leader avec plus de la moitié des ventes en France. Enfin, le sèche-linge à évacuation est un appareil particulièrement gourmand en électricité mais son prix attractif continue de séduire 9% des foyers.

1Sèche-linge à pompe à chaleur

Un sèche-linge à pompe à chaleur est plus efficace qu’un sèche-linge à condensation classique et encore plus qu’un sèche-linge à évacuation. Contrairement au sèche-linge à condensation classique, il fonctionne sans résistance de chauffage grâce à un procédé thermodynamique qui réchauffe l’air avec l’énergie issue de la condensation de l’humidité du linge. Il consomme donc nettement moins d’énergie et permet de réaliser des économies d’électricité importantes. Il fonctionne en circuit fermé et n’a pas besoin d’être relié à l’extérieur. Le classement énergétique du sèche-linge à pompe à chaleur est particulièrement bon. 

En revanche, le temps de cycle moyen est environ le double de celui d’un sèche-linge ordinaire. Les sèche-linge à pompe à chaleur sont également plus cher et le prix est en moyenne deux fois plus élevé qu’un système à évacuation.

Avanatges
✔️ facile à installer (pas d’évacuation)
✔️ Efficacité énergétique
✔️ efficience de la condensation


Inconvénients
✖️ Le plus cher des 3 systèmes
✖️ temps de cycle long

2Sèche-linge à condensation

Le sèche-linge à condensation fonctionne à l’aide d’un condensateur. Cette résistance électrique chauffante absorbe l’humidité du linge en asséchant l’air. L’eau condensée est ensuite recueillie dans un bac. Ce système fonctionne également en circuit fermé et n’a pas besoin d’être relié à l’extérieur. Seul le bac d’eau doit être vidé après le cycle.

Il est généralement nécessaire de nettoyer régulièrement le condenseur afin de conserver toutes les qualités de séchage. Si vous prenez un modèle de mauvaise qualité, l’humidité ne sera pas correctement captée et se retrouvera dans votre buanderie ou salle de bains.

Avantages
✔️ facile à installer (pas d’évacuation)
✔️ temps de cycle court
✔️ efficience de la condensation


Inconvénients
✖️ humidité dans la pièce
✖️ entretien du condensateur

3Sèche-linge à évacuation


Ce type d’appareil, également appelé sèche-linge à ventilation, est de plus en plus rare. Le processus de séchage s’effectue en chauffant l’air aspiré avant de le souffler dans le tambour. L’air chaud saturé en humidité est rejeté vers l’extérieur. Son prix moyen d’achat est le plus abordable de tous. 

En revanche, le sèche-linge à évacuation consomme deux fois plus d’énergie qu’un sèche-linge à pompe à chaleur et nécessite une aération extérieur via une gaine d’évacuation longue d’au moins 1,20 mètre. Son installation est donc contraignante dans de nombreux cas. Ce système n’est pratiquement plus fabriqué et le choix devient année après année de plus en plus restreint.

Avantages
✔️ Le moins cher de tous
✔️ temps de cycle court
✔️ peu d’entretien


Inconvénients
✖️ Gourmand en électricité
✖️ humidité dans la pièce
✖️ Nécessite une évacuation d’air extérieur


Entretien d’un sèche-linge


Pour le sèche-linge à pompe à chaleur et le sèche-linge à condensation, il est nécessaire de vider le réservoir d’eau après chaque utilisation et de nettoyer le condenseur (l’élément qui transforme la vapeur en eau et l’évacue vers un bac) au moins 4 fois par an.

Pour le sèche-linge à évacuation, l’entretien est plus simple, il suffit de vérifier régulièrement la fixation de la gaine d’évacuation au mur et s’assurer de la propreté de la grille qui se trouve à ce niveau.

Pour tous les appareils, il faut nettoyer après chaque utilisation le filtre à peluches afin que la circulation d’air dans l’appareil soit optimale (économies d’énergie et rendement maximal).

Soin du linge avec le système CycloneCare par Electrolux
Les innovations technologiques portent également sur le soin du linge sèche-linge avec le système CycloneCare d’Electrolux

Recycler son ancien sèche-linge


Au moment de remplacer sa machine en fin de vie, se pose la question de savoir quoi en faire? Le recyclage n’est pas une option. Recycler un équipement électroménager, c’est agir activement en faveur de l’environnement, et ce pour deux raisons. Le recyclage réduit le volume de déchets jetés dans la nature; il préserve les ressources naturelles par le réemploi des matériaux. Le taux de recyclage moyen d’un ancien appareil sous forme de nouvelles matières premières réutilisables n’atteint pas encore les 100% mais avec 81% on s’en approche.

Si votre appareil fonctionne toujours mais que vous souhaitez en changer, vous pouvez le donner à un proche ou en faire don à une association comme Emmaüs ou Envie qui peuvent le remettre en état et le réattribuer à quelqu’un.

Pour se débarrasser d’un appareil hors-d’état, la solution la plus simple est qu’il soit repris par le vendeur. Ce n’est pas seulement un service qu’il vous rend mais une obligation en cas de rachat d’un appareil neuf.Vous pouvez également apporter votre appareil dans une déchetterie spécialisée dans la collecte de produits électroménagers. Avec 12 000 points de collecte recensés en France sur www.eco-systemes.fr, il y en a forcément un près de chez vous. En 2019, plus de 650 000 tonnes d’appareils électriques ont été collecté.


Invention du sèche-linge et son évolution


Comme beaucoup d’autres appareils ménagers devenus aujourd’hui indispensables, on pense que le sèche-linge a toujours existé. Pourtant son invention est assez récente, surtout si on le compare au lave-linge. Auparavant on se satisfaisait d’étendre sa lessive sur une corde à linge pourvu qu’il y ait du soleil. L’urbanisation et le développement économique d’après-guerre ont bouleversés les habitudes et le sèche-linge intègre peu à peu le quotidien des ménages. Avant de voir les dernières innovations, revenons un peu en arrière …

Il faut remonter en l’an 1799 pour voir les prémices du sèche-linge avec une première machine conçue à Paris par Pochon. Cet inventeur français dépose un brevet de machine propre à laver et à sécher le linge (réf. Dictionnaire de l’industrie). Sa machine, appelée ventilateur, est constituée d’un grand tambour en métal percé de trous. Elle est activée par une manivelle et placée sur un feu. Ce système avait certes le mérite de sécher le linge mais s’accompagnait de quelques désagréments : l’odeur de fumée imprégnait les textiles et la combustion inopinée du linge pendant le processus était fréquente. Bien que sa machine soit rudimentaire, elle pose les bases fondamentales du sèche-linge. 

En 1892, soit près d’un siècle plus tard, l’américain George T. Sampson dépose le premier brevet pour un sèche-linge (brevet américain n° 476 416). Le linge est placé dans un rack chauffé par un poêle à bois. Ce système présente le double avantage d’être sans risque et sans odeur. Il faut attendre 1935 pour qu’un autre américain, J.Ross Moore, fasse entrer le sèche-linge dans l’ère moderne. Fatigué de suspendre ses vêtements mouillés à l’extérieur pendant les hivers rigoureux de son Dakota du Nord natal, il invente un appareil électrique avec tambour automatique. Il revend les droits de son invention à la « Hamilton Manufacturing Company » qui à partir de 1938 fabrique le premier sèche-linge en série, le « June Day ».

Le fabricant américain Hamilton est le grand spécialiste du sèche-linge automatique au milieu du XXe siècle

Après la seconde guerre mondiale, les ventes décollent aux USA. De nouvelles sociétés fabriquent à leur tour des sèche-linge comme General Electric, Whirlpool (1950), Maytag (1953), Miele (1958). Cette émulation favorise la créativité et les innovations techniques. A partir des années 1940, les industriels conçoivent des appareils plus performants mais aussi plus ergonomiques. Le confort de l’utilisateur devient une préoccupation majeure et le design devient fonctionnel. Le designer Brooks Stevens développe le premier sèche-linge avec un hublot pour pouvoir vérifier le linge. De nouvelles fonctions apparaissent comme le « Timer » ou le réglage manuelle de la température. L’invention d’un capteur d’humidité révolutionne le marché dans les années 1950 car désormais le cycle de séchage s’arrête quand le linge est sec offrant ainsi un gain de temps et d’énergie spectaculaire. 

Dans les années 1990 et 2000, la culture de l’efficience et de l’économie d’énergie est au coeur des évolutions technologiques. Les machines sont de plus en plus performantes et de plus en plus économiques. C’est ainsi que Electrolux a mis au point en 1997 le sèche-linge à pompe à chaleur encore plus efficient que les systèmes à condensation et à évacuation. D’autres technologies sont toujours à l’étude comme le séchage hydronique qui fonctionne à la façon des anciens radiateurs remplis d’eau chaude.

Sèche-linge Pompe à chaleur Electrolux PerfectCare 800

Les sèche-linge bénéficient également d’innovations conçues pour d’autres appareils électroménagers. Aujourd’hui, les fabricants utilisent des technologies transversales pour  l’ergonomie, le moteur ou encore le système de suspension qui sont les mêmes que ceux d’une machine à lavée. Les différentes gammes d’un constructeur avancent désormais au même rythme.

Les dates clées


1799 – Les bases du sèche-linge sont posées par le français Pochon
1892 – L’américain George T. Sampson dépose le premier brevet de sèche-linge
1935 – J.Ross Moore invente le premier sèche-linge automatique moderne
1938 – Fabrication en série du premier sèche-linge par la société Hamilton 
1950-60 – Les appareils sont équipés de capteurs d’humidité.
1974 – Les sèche-linge sont équipés de microélectronique 
1983 – Apparition du programme départ différé
1997 – Mis au point du sèche-linge à pompe à chaleur par Electrolux
2015 – Apparition des premiers sèche-linge connectés

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire!
Entrez votre nom ici